Skip to main content
ps2-ratchet-gladiator

Ratchet Gladiator : retour sur le jeu de PS2

Ce jeu de tir à la troisième personne conçu par Insomniac Games est sorti en 2005.Jouable en solo ou avec 4 joueurs, ou multi joueurs en ligne, ce titre édité par Sony Computer Entertainement est disponible sur PS2.

Résumé du jeu

Ratchet et Clank ont la responsabilité du vaisseau Phénix. Quelqu’un leur a informé que le capitaine Starshield a trouvé la mort en participant à une opération appelée Dreadzone. Au moment d’apprendre la nouvelle, une flotte de robots envahit le bateau pour kidnapper Ratchet et Clank ainsi que leur ami Al. On les a emmenés dans « le secteur de l’ombre » où ils se trouvent face à face avec le cerveau de Dreadzone (un show télé sanglant), Gleeman Vox. Ce dernier les a capturés pour participer à une compétition. Leur seule chance de s’en sortir vivant est de gagner le jeu. Ratchet est envoyé au combat tandis qu’Al et Clank sont emprisonnés.

Pour l’assister dans ses épreuves, Ratchet dispose deux robots de combats de la part d’Al. Clank, quant à lui, arrive à pirater le réseau de communication en transmettant des informations à Ratchet sans que Gleeman Vox le sache. Ratchet remporte des victoires successives et il se fait aimer du public qui déteste les soldats de Gleeman. Alors que Ratchet gagne de plus en plus d’épreuves, Al et Clank ont réussi à détacher leur collier de sécurité qui les a empêchés de s’échapper de Dreadzone. Mais Ace, le chef des Exterminateurs a remarqué leur tentative et il a blessé Al. Ratchet continue à sortir vainqueur de jeu et il a vaincu Ace. Ce dernier lui prévient de ne pas accepter ce que propose Gleeman. Le cerveau de l‘opération souhaite en effet lui faire sa nouvelle star. Ratchet refuse et Gleeman l’envoie dans une épreuve ultra difficile où il arrive quand même à s’en sortir vainqueur.

Ratchet est ensuite envoyé dans l’arène pour démolir trois générateurs qui permettent aux héros participant au jeu de retrouver leur liberté. Mais il s’agit d’un piège tendu par Gleeman car en cas d’échec de Ratchet, il explosera les générateurs. Mais l’héros a accompli la mission et il sera en face-à-face avec Gleeman. Ce dernier est vaincu mais en dernière ressource, il décide d’auto-détruire la station. Mais les compagnons de Ratchet ont déniché une navette de secours et il est sauvé tandis que Dreadzone explosera avec Gleeman.

Test de Ratchet gladiator

Dans cet épisode, Insomniac Games se sert du même moteur de rendu 3D, sans beaucoup de peaufinage. Mais outre quelques saccades, le résultat est dans l’ensemble bon. Ici, Ratchet est seul ou plutôt il sera assisté par deux robots qui lui offrent un soutien armé, tandis que Clank envoie seulement des informations dans ses oreillettes. Le héros dispose un arsenal impressionnant qu’il peut personnaliser. Ce qui permet de faire gagner le jeu en dynamisme et en agressivité. Mais en contrepartie, les phases de plateformes sont peu fournies. Si on veut plus de fun, il faut se rabattre au mode multijoueur qui présente cinq modes dont combat à mort, capture de drapeau, conquête, roi de la colline et monstre. Pourtant, même si ces modes en écran splitté permettent de passer de moments divertissants, l’on voit que le créateur de Ratchet & Clank commence à manquer d’inspiration. Bref, on retrouve l’action, l’ambiance de la série mais la pauvreté du gameplay ainsi que le manque d’améliorations graphiques font penser que le jeu mérite un temps de repos.

ratchet-gladiator-ps2